• aymexume

D'au revoir et de larmes


Hier, chez moi, il y avait des larmes. Celles de ma mère et de Mathys. Ils se disaient au revoir. 

Lui, se préparait à rejoindre son papa à Montréal en vue de rentrer au bercail. Elle, lui promettait de le rejoindre bientôt. Moi, impuissante, lui demandait d'être brave et lui expliquait, calendrier en main, que sa grand-mère serait bientôt avec lui. La peine me serrait le cœur, mes yeux demeuraient secs. 

Cette scène, je l'ai vécue souvent au cours de ma vie. J'ai souvent vu mes tantes, mon oncle, mes grands-parents et mes cousins fondre en larmes au moment de se dire au revoir. Bon à savoir: ma mère gardait en général les yeux secs. 

Ainsi va la vie. Éternelle répétition. 

Être tatie à distance ce n'est pas drôle. La distance se fait sentir au moment des au revoir. Mes neveux sont assez grands pour comprendre que la prochaine fois n'est pas pour bientôt. 

Si je suis demeurée silencieuse ces derniers temps, c'est parce que j'accordais tout mon temps libre aux boys. Mon dernier billet remonte à un mois. J'étais occupée à être une tatie à plein temps. 

(Chers parents qui lisez ce blogue, vous faites cela tous les jours! Tous les jours vous assurez le bien-être de petites personnes qui dépendent de vous. Tous. Les. Jours. Je baisse mon chapeau bien bas devant vous !) 

Fait divers... C'est la première fois que je me réfugie dans la salle de bain pour rédiger un billet... Il paraît qu'être parent, c'est aussi ça... 

Je vous laisse... Idrys me réclame.


53 views

© 2016-18 Yves-Marie Exumé : Pieds poudrés. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round