• aymexume

Parlons chocolat pays


Au cours de ma deuxième journée à Bogota, j'ai dégusté leur chocolate tradicional à deux reprises, au petit déj et au souper. Et, à deux reprises, j'ai été un peu décue.

Il faut dire que mon idée du chocolat pays demeure celui d'Haïti. Un cacao bien foncé et très gras avec du lait (Carnation de préférence), de la cannelle et du sucre qui se mélangent pour devenir ce liquide onctueux qu'il fait bon boire par les soirées fraîches des Antilles ou qui réchauffe pendant l'hiver nord-américain.

La barre est haute.

Au petit déj, j'en ai bu dans un petit resto moderne et sympa du quartier (Chapinero)--photo ci-dessous. Ma cousine pensait qu'il s'agissait d'un café au lait. C'est tout dire! Au souper, c'est dans un resto ouvert depuis 1816 que j'ai siroté ma tasse--photo ci-dessus. Le chocolate completo y est servi avec 2 types de pain (un salé, beurré, l'autre un peu sucré) et du fromage. Oui, du fromage. Un excellent fromage qui, bizarrement, allait bien avec le reste de l'assiette.

Leur chocolate tradicional est buvable. Il n'est juste pas aussi fort que je le souhaiterais. À mon avis, il s'apparente plus au chocolat chaud nord-américain qu'au chocolat pays. Cependant, j'en commenderai encore, car le chocolat, j'adore. De plus, je suis en Colombie, pas en Haïti. Il serait absurde de penser que nos cuisines seraient en tout point similaires.

Je suis ici pour découvrir et comparer, certes, car je ne peux m'en empêcher. Mais je ne suis pas ici pour mourrir de faim parce que la bouffe est différente.

Au contraire, j'embrasse cette différence. C'est avant tout pour cela que je voyage.


41 views

© 2016-18 Yves-Marie Exumé : Pieds poudrés. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round