• aymexume

Voyager léger: quelques trucs


Pour répondre à la question d’une lectrice curieuse de savoir, d’une part, ce que j’emmenais avec moi et, d’autre part, ce que pouvait contenir un si petit sac. :o)

C’est ma tante Chouchou qui m’a appris à faire mes bagages; je devais avoir 13 ou 14 ans. C’était la fin de l’été, et elle m’avait donné la tâche de remplir une des deux valises avec lesquelles je devais retourner à Port-au-Prince. Mon premier essai fut un désastre : plus de la moitié des articles que je devais empaqueter était restée sur le tapis. Moi, j’étais fière de mon travail. Ma tante, elle, avait un regard amusé, du genre : laisse faire la pro!

Nous nous sommes donc assises, ma tante et moi, et elle m’a passé son secret : utiliser judicieusement l’espace dont on dispose. C’est elle qui m’a appris à ne pas laisser les chaussures vides (on peut y glisser des chaussettes) et à enrouler mes vêtements au lieu de les plier. Au fil du temps, j’ai adopté d’autres principes et pris d’autres habitudes, mais sa méthode me sert encore de base.

Voyager léger ou comment ne pas voyager comme une Douyon

Petite anecdote familiale. Ma grand-mère maternelle ainsi que ses filles ont la réputation de voyager lourd. De la tante qui porte 3 tenues par jour à celle qui apporte des choses parce qu’il y a encore de la place dans la malette, il y en a pour tous les goûts dans la famille. Il était de notoriété publique que ma chère Grann Doudou pouvait remplir un camion si on lui en donnait la chance. Nos départs pour Port-Salut commençaient souvent par une altercation entre les chauffeurs et ma grand-mère.

J’avoue que j’ai hérité de cette tendance familiale. Toutefois, je pense avoir fait d’énormes progrès. Vous constaterez que certaines de mes décisions sont drastiques. Comprenez qu’il s’agit pour moi d’empêcher le naturel de revenir au galop.

Sac à dos, valise ou fourre-tout?

Le choix du sac demeure une question de préférence. Je vous suggère de tenir compte de l’usage que vous comptez en faire (voyage de courte ou de longue durée), de l’espace qu’il vous faut et de la fréquence d’utilisation. Pour faire un choix judicieux, rien ne vaut les blogues de voyages ou les commentaires d’utilisateurs. Une requête dans un moteur de recherche est un bon point de départ.

Depuis 2014, j’utilise un sac à dos sans roues de chez eBags; malheureusement, ils ne font plus ce modèle. Il est conçu pour des voyages d’un maximum de 3 jours; cependant, je l’utilise pour des voyages de plus longue durée — mon record personnel : 23 jours. Vide, le sac pèse moins de 4 livres. Il mesure 19.5" x 14" x 9" — la taille d’un bagage à main (carry on) standard. Des sangles de compression à l’intérieur et à l’extérieur permettent de l’aplatir. Sa capacité : 2 538 pouces cube. La dernière fois que je l’ai utilisé, j’y ai transporté 22 livres. Notez que certaines lignes aériennes limitent le poids des bagages à main, prenez connaissance de ces limites avant de faire vos bagages.

Voyager avec un sac à dos de cette dimension a ses avantages et ses inconvénients. C’est une excellente manière de limiter la quantité de batanklan* que j’apporte avec moi. Je peux choisir de le garder avec moi — pour gagner du temps à l’embarquement et à l’arrivée — ou de l’enregistrer. Une fois rendue sur place, avoir les mains libres facilite les mouvements. Toutefois, plus je suis fatiguée, plus le sac semble pesant; des roulettes seraient parfois les bienvenues. Selon la durée de mon séjour, je dois vraiment prendre le temps de choisir les articles avec lesquels je voyage.

*En créole haïtien, choses inutiles, encombrantes.

La sélection des articles

Tout est fonction de la destination et de la durée du voyage. Mon truc est de planifier mes tenues; je fais donc une liste avant même de commencer à amasser mes choses. Je m’assure de pouvoir porter tous mes t-shirts avec tous mes pantalons ou jupes. Il me faut peut-être préciser qu’en général je ne fais pas trop de chichi pour ma tenue vestimentaire. (Je dis bien en général…)

Conseils : Itinéraire en mains, dressez la liste des vêtements et des chaussures que vous devez apporter. N’oubliez pas de laisser de la place pour les souvenirs que vous achèterez.

Ci-dessous, la liste des choses avec lesquelles j’ai voyagé pendant mon périple de 23.

Les chaussures

Des tennis que j’attache sur mon sac à dos : pour les longues randonnées et les journées au cours desquelles je compte marcher longtemps. Des tongs (sapat plastik fant zòtèy) que je peux utiliser à la plage, dans la douche ou pour de courtes marches. Les tongs ont l’avantage de ne pas prendre beaucoup de place. Des chaussures confortables (style mocassin) que je peux facilement enlever dans les aéroports et dans l’avion. Une paire de sandales « habillées » pour les sorties en boîte ou aller à un mariage, comme c’était le cas en mai dernier.

Les vêtements et autres accessoires

Liste exhaustive (pour 23 jours) :

  • 3 robes (dont une pour les mariages auxquels j’étais invitée)

  • 5 t-shirts à manches courtes

  • 2 t-shirts à manches longues

  • Les pantalons/short : 1 short, 1 pantalon ¾, 1 pantalon long, 1 jean

  • 2 maillots de bain

  • 1 chandail, 1 oreiller et 1 couverture (que j’utilise dans l’avion)

  • sous-vêtements, chaussettes, accessoires (1 ceinture, 1 sac-enveloppe, des bijoux).

Pas besoin d’être un génie pour se rendre compte que le lavage était au programme! Les options de manquent pas : louer des appartements avec des laveuses, utiliser les blanchisseries locales (au poids ou self-service) ou les lavabos.

La trousse de toilette

Je porte une attention particulière au contenu de ma trousse. Ma peau est acnéique, donc pas question de manquer de crème ou d’utiliser n’importe quel savon. De plus, ma trousse contient aussi les produits pour mes cheveux, un peigne, un rasoir, mon déodorant, des pansements et du Tide (format voyage). Je transporte mes médicaments dans une pochette de mon sac de voyage.

Petits trucs pour garnir votre trousse de toilette :

  • Visitez les sections voyage de Walmart, de Sephora ou de tout autre magasin. Il y a des versions miniatures de la plupart des produits que nous utilisons tous les jours.

  • Servez-vous dans les hôtels, et ce sans remords. Cela vous prendra un peu de temps pour garnir votre stock, mais cela vaut la peine.

  • Achetez une trousse contenant des bouteilles et des pots vides. Vous pourrez alors continuer à vous servir de vos produits préférés.

Dans mon sac à main

Mon sac à main ne me sert pas d’espace additionnel. Il est aussi de la marque eBags. J’ai opté pour un sac à bandoulière. J’y transporte mon téléphone, mon lecteur de livre (il s’agit là des seuls appareils électroniques avec lesquels je pars), mon portefeuille, mes lunettes de soleil, mon maquillage, un parapluie, mon passeport et mon itinéraire de voyage.

Il est mauve, et je le porte avec n’importe quelle combinaison de couleur. Mwen pa kèr!


0 views

© 2016-18 Yves-Marie Exumé : Pieds poudrés. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round